Comment entretenir mon nichoir à Chrysopes et à Coccinelles ?

 

Nos amies les chrysopes et les coccinelles mais surtout leurs larves dévorent les pucerons de nos jardins. Notre intérêt est donc qu’elles s’y sentent bien et qu’elles y restent pour continuer à protéger nos plantes !

Le nichoir à Chrysope est la solution idéale pour leur permettre de passer l’hiver (de septembre à mars) au chaud et en sécurité.

Rappel d’installation du nichoir à Chrysopes

Installé à minimum 1,5 m du sol pour que vous puissiez observer ces petites bestioles, trop bas il attirerait les fourmis, et l’eau éclabousserait le nichoir.

Il peut être installé sur un balcon, une terrasse ou sur le mur d’un jardin.

Orienté plutôt vers le sud-est pour bénéficier de la chaleur du soleil,

A l’abri du vent et protégé de la pluie pour éviter que le nichoir soit inondé

Remplissez-le de paille  et le tour est joué !

 

Entretien

Le plus gros du travail est fait !

N’appliquez aucun traitement ni peinture, il faut se rapprocher le plus possible de leur vie naturelle.

Début septembre, ouvrez le nichoir, videz-le, nettoyez-le rapidement avec de l’eau tiède et une brosse. Laissez-le sécher au soleil. Puis remplissez-le de paille et replacez le nichoir.

Idée pas piquée des hannetons :

Quand vous passez devant le nichoir, prenez une minute pour enlever les toiles d’araignées, c’est un coup de main efficace que vous pouvez leur apporter (pareil pour tous les hôtels à insectes et autres dortoirs à abeilles !). En effet, parmi les prédateurs des chrysopes, les araignées, les malignes, vont tisser leurs toiles devant le nichoir pour faire barrage à nos amies, les capturer et les manger avant même leur premier vol.