Comment différencier une HIRONDELLE rustique, d’une hirondelle de fenêtres et d’un MARTINET noir?

Pas facile car ces jolies oiseaux du printemps ont en commun d’avoir deux ailes, deux pattes, des plumes, un bec, de voler dans le ciel et d’avoir à peu près la même silhouette en vol.

Mais nous allons vous donner les astuces pour les différencier :

Leurs couleurs :

L’hirondelle de fenêtres : Son dos, ses ailes et le dessus de la tête sont noir-bleuté. Son ventre et sa gorge sont eux bien blancs. Elle est reconnaissable à son croupion blanc pur qui contraste avec le reste de son corps plus foncé.

L’hirondelle rustique, légèrement plus grande que sa cousine (5 grammes de plus!), elle a du rouge au niveau de la gorge c’est la première grosse différence. Son ventre est blanchâtre et le dessus de son corps est noir avec des reflets métalliques bleu/vert. Sa queue est terminée par deux filets qui forment un grand V c’est LA deuxième grosse différence !

Le martinet. Sa silhouette est identique quoique plus aérodynamique ! Mais il est tout noir sauf une légère zone plus claire sous le « menton ».

Leurs nids :

L’hirondelle de fenêtres… Comme son nom l’indique, elle vit sous nos fenêtres ! Dans les villes et les villages, sous les corniches et les ponts, dans les passages abrités, les tunnels… Aimant vivre en communauté, il y a souvent plusieurs nids.

En forme d’hémisphère, formé de plus de 2000 boulettes de boue mélangées à de la paille ou du foin le nid est généralement collé sous un avant-toit ou dans l’angle d’une fenêtre, il est presque entièrement fermé et n’a qu’une une petite ouverture.

L’hirondelle rustique : C’est celle des campagnes… comme le rat des villes et le rat des champs ! Elle vit proche des prairies et des pâturages, sa zone de chasse. Mais contrairement à sa cousine, elle est plus casanière ! Elle va préférer s’installer dans une grange, un hangar, un garage ou un club hippique. Son nid est aussi composé de boue et de paille mais il est totalement ouvert. C’est une sorte de gros bol ou coupelle.

Le martinet est citadin comme l’hirondelle des fenêtres. Pas de temps à perdre à construire un nid, il se cache pour nicher dans une cavité ou sous un toit. Son nid à lui est fait d’un mélange de plumes, de poils et de matière végétale mélangée à la salive. Vous ne le verrez jamais au sol, d’ailleurs ses pattes sont trop courtes et il a du mal à s’envoler ! Il ne s’arrête que pour nicher.

Leur façon de voler

Les hirondelles volent et s’arrêtent sur les fils électriques ! Le martinet pas !

Le martinet : En fait vous ne le verrez qu’en vol et pour l’observer, il vous faudra être vif car il fonce ! C’est même un des oiseaux les plus rapides pouvant atteindre les 200 km/h. Les hirondelles, il les coiffe au poteau ! Sa forme en vol ressemble assez à un boomerang. Alors, à défaut de le voir en vol, vous entendrez « passer » ses cris le soir et le matin, car le martinet est un infatigable voleur, il passe dans le ciel l’essentiel de son temps. Il y mange, il y crie, il y dort, et il s’y reproduit !

Nous espérons que vous nous pardonnerez de ne pas vous avoir parlé de l’hirondelle de rocher, l’hirondelle de rivage, l’hirondelle rousseline de même que du martinet à ventre blanc et du martinet pâle !! Ils ont en commun d’être tous protégés par la loi !!

Maintenant, vous savez les différencier !

Si vous en croisez dans votre quartier, vous pouvez maintenant leur proposer des nichoirs adaptés ! Natures Market a tout prévu  sauf pour les martinets mais c’est en projet !!!