Nos copines les CHRYSOPES

Les chrysopes et les coccinelles sont des insectes habitués de nos jardins. Vous avez sans doute déjà croisé la frêle silhouette de cette « demoiselle aux yeux d’or » comme on l’appelle aussi et remarqué ses ailes transparentes et finement dentelées.

Ce discret insecte sera bientôt votre meilleur ami lorsque vous découvrirez que ses petits, ses larves, se nourrissent de pucerons, de thris (de minuscules insectes qui enlaidissent vos plantes en se nourrissant de leurs cellules ce qui laisse des traces noires), d’acariens, de larves de cochenilles ou d’araignées rouges. Et que ces petites gourmandes peuvent se régaler de 30 à 50 araignées rouges en une heure !

Les chrysopes adultes se nourrissent aussi des pucerons qu’elles mangent pendant la nuit (le jour elles les laissent aux coccinelles !), pendant que nous dormons !

Les prédateurs de ces charmantes petites bêtes sont les araignées qui les prennent dans leurs toiles, mais aussi les chauves-souris (contre lesquelles elles ont pourtant des chances de survie... vous en saurez plus dans un prochain article!).

Puisque ces charmants insectes sont utiles, comment les aider ? En les abritant dans des nichoirs pendant l’hiver pendant leur diapause qui est une sorte d’hibernation.

Le cycle de vie des Chrysopes (en gros ) est simple d’un œuf pondu sous une feuille sort une larve qui mue pour donner une larve plus grosse qui va muer et donner une larve encore plus grosse qui va tisser un cocon, duquel sortira une nymphe qui se transformera en Chrysope … qui pondra des œufs.

Il y a 2 à 3 cycles qui vont se succéder entre février/mars et septembre.

Et entre septembre et février/mars, les chrysopes adultes se reposent ! Et c’est là qu’on intervient pour leur permettre de dormir à l’abri, dans un beau et confortable nichoir protégées des prédateurs !

Nichoir à chrysopes

Sources