Qui sont les nuisibles du jardin ?

 

Pucerons, chenilles, carpocapses, cicadelles, mouches, doryphores, psylles, acariens, cochenilles, lanigères, escargots et limaces, araignées rouges, balanins des noisettes, courtilières, campagnols, larves de tipules, et d’hoplocampe... Jusqu’au ver du hanneton, de la framboise, de la cerise… ils sont partout !

Les parasites peuvent être de plusieurs natures : animale, végétale ou des virus… Contre eux, tentez de vous passer de tous les pesticides chimiques. Optez pour des solutions naturelles et faites vous aider par les auxiliaires (voir aussi : conseils : qui sont les auxiliaires du jardin )

Vous vous en doutez, il y a énormément de nuisibles potentiels dans vos jardins, mais la planète regorge d’insectes et animaux qui se feront un devoir de les dévorer ! C'est le cycle de la vie sur notre planète : tout le monde est utile !

Vous n’avez plus qu’une solution :  favoriser la biodiversité dans votre jardin en permettant aux insectes auxiliaires, aux oiseaux, chauves-souris, hérissons et autres prédateurs de s’installer, ils sont tellement plus beaux à regarder que les horribles chenilles processionnaires !!!

 

L’aleurode ou mouche blanche :

Un coléoptère tout blanc, très nuisible et très présent dans les jardins et les potagers. La larve détruit les racines et l’adulte dévore les feuilles. Ses ennemis : une guêpe qui pond ses œufs dans les larves et la punaise verte qui mange les mouches adultes.

L’araignée rouge : l'infatigable suceuse de sève

Un acarien vorace et minuscule qui grignote les feuillages de nos plantes quand il commence à faire chaud et sec dans nos jardins et nos maisons. Elle déteste l’humidité et les Phytoseiulus persimilis, des autres acariens aussi laids, n’en font qu’une bouchée !

Les fameux pucerons, ces minuscules ravageurs

que tous les jardiniers détestent. Ils se nourrissent de la sève des plantes et des bourgeons des fleurs et se reproduisent à la vitesse de l’éclair. Mais ils sont bien seuls face à la foule de leurs prédateurs qui les engloutissent par centaines (larves et adultes coccinelles, chrysopes, syrphes,…)

Les limaces, collantes et gourmandes

Elles s’entichent de nos plantes et de de nos salades ont comme ennemis les carabes des insectes carnivores, les staphylins odorants, les hérissons, les taupes (ce qui n’arrange pas les jardins !), les larves des vers luisants et quelques oiseaux comme la grive musicienne et vos poules !

La pyrale du buis : l'ennemi des châteaux et des parcs français

C’est un papillon nocturne qui est arrivé dans le sud de la France dans les années 2000 et qui envahit notre territoire petit à petit. Les colonies s’installent au printemps et les larves dévorent toutes les feuilles de nos buis. Son prédateur ? Le frelon asiatique qui se régale de ses larves et les chauves-souris ainsi que les mésanges bleue et charbonnière qui mangent les papillons.

Les chenilles processionnaires du pin et du chêne, urticantes et envahissantes.

Les chenilles sont particulièrement urticantes une fois adultes. Ne vous approchez pas de ces files indiennes. Elles peuvent faire des ravages dans nos forêts. Heureusement les mésanges charbonnières s’attaquent à leurs nids pour attraper les larves et les apporter à leurs petits. Comptez aussi sur les calosomes, jolis coléoptères aux reflets métalliques qui mangent les chenilles.

Les cochenilles : parasites de nos plantes d'intérieur

Ca a l’air mignon et petit, mais c’est un fléau. Les colonies sont assez discrètes mais on repère leur présence par les amas blancs laissés sous les feuilles. Par chance, elles ont des tas d'ennemis qui deviennent automatiquement nos amis : Les coccinelles, chrysopes, staphylins et autres thrips mais aussi les hyménoptères sortes de petites guêpes qui pondent leurs œufs dans les larves des cochenilles.

Les carpocapses : violents dans les vergers

dont les chenilles se nourrissent des fruits de vos vergers dans lesquels elles creusent des galeries. Les chauves-souris, et les oiseaux comme les mésanges, mangeront les papillons alors que les perce-oreilles ou encore les poules dégusteront les larves des fruits.

Voici des nichoirs pour vos nouveaux amis !