J’ai trouvé un oiseau mort, que faire ?

D’un simple passereau mort de s’être cogné aux fenêtres d’un building, aux morts suspectes d’oiseaux pouvant annoncer l’arrivée d’une grippe aviaire, ayons les bons réflexes lorsque nous trouvons un oiseau mort.

En ville : Si vous trouvez un seul oiseau mort, cela peut malheureusement arriver à cause d’un accident ou d’un prédateur. Il faut dans ce cas, informer la mairie de votre commune qui est responsable de la salubrité publique et de l’observation des oiseaux. C’est à elle de se charger du ramassage.

Au-dessus de 5 oiseaux découverts morts dans un rayon de 500m ou d’un oiseau de grande taille découvert mort (comme un cygne) sur une période courte, la mortalité est considérée comme suspecte. Ne tardez pas à alerter la mairie ou la direction départementale des services vétérinaires. Ainsi que l’Office français de la biodiversité qui préviendra la Direction départementale de protection des populations.

En zone rurale : vous pouvez contacter les services départementaux de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage.

Dans tous les cas, ne prenez pas l’animal mort à mains nues. Il est d’ailleurs interdit de manipuler ou ramasser des animaux morts appartenant à une espèce protégée ce qui est le cas de beaucoup d’oiseaux en France

Les observations seront remontées au réseau SAGIR* qui regroupe les informations et veille à la surveillance épidémiologique des oiseaux et des mammifères sauvages en France.

Le ou les cadavres seront alors examinés pour déterminer la raison de la mort. Si celle-ci est suspecte d’autres examens auront lieu pour déterminer s’il s’agit d’une intoxication ou d’une grippe aviaire.

Le ou les cadavres seront ensuite autopsiés dans un laboratoire puis supprimés par un organisme d’équarrissage tandis que les lieux où le/ les oiseaux ont été trouvés seront nettoyés.

Si l’oiseau retrouvé mort est bagué : https://www.lpo.fr/oiseaux-en-detresse/jai-trouve-un-oiseau-bague-que-faire

*http://www.oncfs.gouv.fr/Reseau-SAGIR-ru105